Apprendre à décrypter les différents styles architecturaux

L’architecture est un art complexe qui s’est largement diversifié au cours du temps. MJM Graphic Design, école d’art qui propose notamment une formation d’architecte d’intérieur, vous donne quelques clefs pour reconnaître les différents styles architecturaux.

Les différents styles architecturaux à travers les âges

L’architecture antique, grecque et romaine se définit par l’ordre qui est un système de proportions autant qu’un style. Les trois principaux sont :

  • L’ordre Dorique, le plus simple dans son décor.
  • Le Ionique, le chapiteau de la colonne se distingue par ses volutes.
  • Le Corinthien, le plus orné des trois, présente sur son chapiteau des feuilles d’acanthes.
  • L’architecture romane (XIe-XIIe siècle environ) se définit par ses arcs plein cintres, ses proportions équilibrées, son décor sculpté aux formes stylisées.
    L’architecture gothique (XII-XVe siècle environ) se caractérise par des arcs brisés, des proportions élancées, des ouvertures plus larges.
    L’architecture renaissance (XV-XVI), classique (XVII-XVIII), néoclassique (fin du XVIIIe) fait référence aux ordres antiques et recherche la régularité, l’équilibre et la symétrie.
    L’architecture baroque et rococo (XVII-XVIII) fait également référence à l’antique, avec une dynamique de courbe et contre-courbe, d’emboîtement, de théâtralité et de décor parfois foisonnant. L’architecture art nouveau (fin XIX- début XX) possède des formes souples, ondulantes et élancées, inspirées de la végétation.
    L’architecture art déco (1910-1930) signe un retour à plus de sobriété dans la décoration avec des formes géométriques plus droites et régulières. Le mouvement moderne enfin, né au lendemain de la première guerre mondiale, propose un certain dépouillement. Les surfaces vitrées se développent et des formes géométriques très épurées apparaissent. Mais à propos, comment regarder une architecture ?

    Comprendre les différents styles architecturaux grâce à MJM Graphic Design

    Le premier élément que l’on perçoit d’une façade, c’est son envergure qui signale d’emblée l’importance de l’édifice et de ce qu’il abrite. Il faut s’intéresser ensuite au matériaux utilisés pour construire le bâtiment. Si certains matériaux comme, le bois, la brique et la pierre sont utilisés dans la construction depuis l’Antiquité, d’autres comme le métal, le verre et le béton ne s’utilisent massivement qu’à partir du milieu du XIXe siècle.
    On s’interroge ensuite sur la forme du mur de façade. Présente-t-elle un tracé rectiligne, ou un tracé plus élaboré avec des décrochements, des courbes, des contre-courbes ? Certains éléments sur la façade sont-ils en retraits, en saillie, ou en surplomb ?
    Observez également le dessin des ouvertures quadrangulaires, partie supérieure en arc, plein cintre ou brisé et le rythme de leur disposition régularité ou irrégularités, symétrie, temps forts…
    Se dégage-t-il de la façade une impression d’opulence ou au contraire de sobriété ? Y-a-t-il éléments architecturaux qui animent la géométrie de la façade comme des arcades, des pilastres, des moulures, des tables, des frontons ?
    Intéressez-vous au couronnement de la façade. Le toit est-il caché ou bien visible, sa forme participant à la composition générale de l’édifice ? Y a-t-il des sculptures, une balustrade, un fronton ?
    Pour finir, MJM Graphic Design recommande d’être attentif au traitement réservé à l’entrée : le portail, le porche, le portique à colonnade, le perron, voire l’escalier… Elle fait souvent l’objet d’un décor porteur d’un message et de symboles qui font écho à la fonction du bâtiment. Allégorie de la justice sur un palais de justice, blason, armes de famille sur un hôtel particulier, etc…